Airbus va payer pour mettre fin aux poursuites

Airbus va payer pour mettre fin aux poursuites

Rédigé le 29/01/2020

La direction d’Airbus a été balayée par cette affaire, à l’image de Tom Enders, P-DG, et Harald Wilhelm, directeur financier, présents ici lors de la conférence annuelle en avril 2018. Crédit : A. Doumenjou – Airbus – master films.

Le groupe industriel européen Airbus a annoncé qu’il passerait une charge de 3,6 Md€ sur les résultats de 2019 pour mettre fin aux procédures judiciaires en cours liées à des enquêtes sur des faits de corruption.

La nouvelle a été annoncée en deux temps. Mardi 28 janvier au matin , Airbus a annoncé qu’il avait abouti à un accord avec les parquets financiers britannique et français, ainsi qu’avec la justice américaine, sur les enquêtes concernant des accusations de corruption et de violation de la réglementation Itar lancées par ces différentes autorités. Le soir, le groupe annonçait le montant des provisions – et donc, a priori, des amendes à payer – qu’il compte faire passer au bilan 2019 pour ces affaires : 3,6 Md€, avec un accord définitif attendu pour le vendredi 31 janvier 2020.